Portugal : de l’hydroxychloroquine à l’ivermectine (après passage à vide)

Le cas du Portugal est emblématique de l’égarement criminel des autorités européennes en matière de lutte contre la pandémie de coronavirus, mais aussi des résultats salutaires que peuvent obtenir les médecins de terrain quand ils agissent en accord avec leurs convictions.

Regardez bien ci-dessous la courbe des décès officiellement recensés pour cause de Covid depuis le début de la pandémie dans ce pays.

  • Une première vague saisonnière (mars-avril) 2020 plutôt bien négociée, au point de placer le Portugal parmi les plus efficaces dans le traitement de la maladie ;
  • puis, après le calme général de l’été, un retour saisonnier meurtrier en octobre-novembre, au point de transformer le Portugal en véritable cancre sanitaire de l’espace européen ;
  • enfin, le retournement-miracle de février-mars 2021 avec une chute impressionnante de la courbe des décès pour cause de Covid.

Les ravages de l’article frauduleux du Lancet contre l’hydroxychloroquine

Que s’est-il passé ? Eh bien c’est très simple :

Lisez l’article complet de Pierrick Tillet ici

Spread the love
Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.