Tout est connecté





USA toujours : Joe Biden n’avait jamais été le président des Etats-Unis. Comme le général William Walker l’a annoncé et conformément à l’Insurrection Act signé par Donald Trump, c’est un pouvoir militaire qui a succédé à l’administration Trump le 20 janvier.

Depuis lors, l’Armée procède au grand nettoyage (le Drain the Swamp promis par Trump lors de ses campagnes 2016 et 2020) dans le secret afin de préparer le retour du président légitime qui a été triomphalement réélu. Joe Biden n’est maintenu que pour entretenir l’illusion que tout est “normal”.

Pendant que les Démocrates et les médias à leur service croient encore contrôler les Etats-Unis, ils finissent de se griller. Les conditions du retour de Donald Trump sont en train d’être réunies :

1) le M. covid américain, le Pr Fauci, qui a été entendu par une commission parlementaire qu’il n’a pas réussi à convaincre, va devoir rendre des comptes devant la justice pour tous ses mensonges sur les masques, le confinement, les médicaments, la distanciation sociale et les “vaccins” ;

2) l’audit qui a été effectué dans le comté de Maricopa à la demande du Sénat de l’état d’Arizona a démontré l’existence et l’ampleur de la fraude électorale. Les résultats définitifs sont attendus dans les prochains jours. Une fois que cela sera fait, l’état d’Arizona décertifiera le résultat des élections de novembre 2020. D’autres états (Géorgie, Pennsylvanie…) sont en train de procéder à des audits ou vont le faire sous peu ;

3) le procureur spécial John Durham doit rendre sous peu son rapport sur l’affaire dite de la collusion avec la Russie qui a permis au FBI d’espionner la campagne de Donald Trump de 2016 pour le compte des Démocrates puis aux Démocrates de tenter de destituer Donald Trump. Il ne fait aucun doute que Barack Obama et Hillary Clinton seront incriminés ;

4) Jeffrey Epstein, le grand fournisseur en enfants pour les partouzes du parti démocrate et du tout-Hollywood n’est pas mort et a intégré le programme de protection des témoins. Sa collègue Ghislaine Maxwell est également sous protection et sous le contrôle des proches de Donald Trump ;

5) des tests pour l’émission de messages d’alerte sur les télévisions, téléphones portables et ordinateurs sont prévus. Bref, ça va péter aux Etats-Unis. Le retour de Donald Trump – pas en 2024, certainement avant 2022 – est inéluctable. Dès son retour, Donald Trump s’empressera de dénoncer l’arnaque du covid-19 et des “vaccins”.

Comme tout est lié, la chute officielle de Joe Biden entraînera mécaniquement la chute d’Emmanuel Macron.

Spread the love
Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *